Merlin Monseur

Technicien Vent

Mon parcours

J’ai eu la chance de baigner des mon plus jeune age dans la musique et le théatre. Ce n’est cependant qu’à mes 18 ans, une fois mon baccalauréat TMD (Théorie de la Musique et de la Danse) passé que j’ai envisagé la lutherie comme projet de carrière. Ce choix sera mené en Angleterre, à la Newark Scholl Of Instrument Making, où j’ai appris la réparation et l’entretien des bois, leur facture, ainsi que le dessin industriel et suivi une formation de machiniste. C’est là que j’ai rencontré et me suis lié d’amitié avec mon actuel associé, Emmanuel Alberca.

Une fois le dimplome passé, j’ai eu l’opportunité de d’approfondir mon expertise dans l’atelier de réparation de Selmer a Paris, puis auprés de différents ateliers en France et au Canada, où j’ai également appris la réparation des cuivres

C’est en 2018 que nous décidons, avec Emmanuel, de nous associer et de former Okto.

Je vous accueille à Okto Atelier pour toute révision, réparation et entretien de vos instruments à vent, allant des bois aux cuivres.

Des instruments sont également disponibles en dépôt-vente, ainsi qu’à la location.

Contactez-moi par téléphone au 06.37.13.53.36, ou par mail à okto.atelier@gmail.com, ou encore en passant à l’atelier, afin d’être au courant des instruments actuellement disponibles.

LUTHERIE VENT

Questions fréquentes

L’instruments à vent, bois où cuivre est fabriqué avec une grande précision, et se doit d’être entretenu à intervalles réguliers afin de garantir son bon fonctionnement, ainsi que sa longévité.

Il est conseillé de faire réviser et/ou nettoyer votre instrument chez un luthier au moins une fois par an, en dehors d’autres réparations nécessaires.

Le retamponnage / réglage est l’opération d’entretien nécessaire au bon fonctionnement des bois en tout genre. Il peut comprendre pas mal d’opérations diverses et variées, répondant aux divers problèmes que pourrait rencontrer votre instrument.

Je commence par un démontage complet de l’instrument. Toutes les clés, tout les tampons, tout les feutres, lièges, et gaines sont enlevés, les vis, axes, et ressorts retirés et organisés pour ne jamais les confondre et les remonter dans le mauvais ordre. Pour les saxophones, je démonte le corps de la culasse.

Viens le temps du nettoyage. Je fait en général prendre un bain à l’instrument, où je viens nettoyer la perse (forme intérieur de l’instrument), les cheminées (trous que les clés viennent boucher), les posts (qui tiennent les clés en place), et l’extérieur de l’instrument. Je nettoie également les clés. Une fois fait, je sèche l’instrument en profondeur avec un pistolet à air comprimé.

Une fois propre, j’entame le débosselage, les soudures, puis le polissage si besoin. Je vérifie les cheminées, leur forme, leur planéité, et je passe à l’intérieur des clés et des posts avec des cure-pipes et de la naphtaline pour éliminer les derniers résidus et vieilles graisses. Je sélectionne ensuite les tampons et les lièges et feutres de réglage (diamètre, épaisseur, matériaux), puis je colle à sa place chaque éléments, à l’aide de différents adhésifs (néoprène, shellac principalement). Viens le temps de remonter l’instrument.

Ici, je viens installer chaque clés une par une sur l’instrument. Je vérifie d’abord le fitting de la clé entre les posts pour éliminer tout éventuel jeu dans les mécanismes. Je vérifie par bloc de clé l’alignement des posts, leur bonne rotation, et que les coupes (réceptacle du tampon) sont centrées sur les cheminées. Puis je modifie la position des tampons jusqu’à ce qu’ils les bouchent hermetiquement. Je replace bien sur au fur et à mesure les ressorts, je change ceux qui doivent être changer, je les graisse pour les protéger de l’humidité, et je les tord en fonction de la force nécessaire à la clé pour fonctionner, et de la sensibilité voulue par l’instrumentiste, en cas de spécification. Je règle les clés qui doivent s’actionner ensemble pour obtenir un bouchage efficace tout au long du corps, et avoir une sensation agréable sous les doigts.

Nous y voilà ! L’instrument est à ce stade, complètement remis à jour. Quelques réglages de dernière minute sont peut être nécessaire à votre demande, pour vivre l’expérience optimale, c’est pourquoi il est conseillé de prendre quelques minutes pour l’essayer à l’atelier.

Le plus important est probablement l’écouvillon, c’est un chiffon microfibre attaché a une corde pour sécher l’intérieur de votre instrument, ce qui permet d’enlever tout dépôt, et de le garder en bon état.

Pour l’extérieur, un chiffon microfibre fera l’affaire.

Pour l’argenture, un chiffon argent enlèvera toute l’oxydation.

Vous trouverez bien sûr tous ces accessoires à Okto Atelier.

-Le bouchage des tampons (sont-ils étanches?).

-L’alignement des et le fitting des clés (il y à t’il du jeu? Est-ce que la rotation s’effectue correctement ?).

-Le débosselage (est-ce que la perse est en bon état?)

-Le traitement des cheminées ( sont-elles plates?)

-La soudure (étain et argent)

-Le polissage ( Redonner son éclat à une argenture )

-La fabrication où réparation de clés (restauration ou amélioration du système de clétage)

-Alignement des coulisses (pour les cuivres)

-Travail des pistons ( Est-ce qu’ils circulent librement dans leur chambre?)